LA COCCINELLE GARDE DU CORPS, LE GRILLON SUICIDAIRE ET LA CREVETTE FOLLE
Images : 14 | 1
On croirait une fable de La Fontaine. Le conteur, Frédéric Thomas, est chercheur au CNRS et travaille sur le parasitisme. Mais pas n’importe quels parasites. Ceux-là sont des manipulateurs-nés, du genre à vous triturer les méninges pour vous faire faire des choses totalement dingues. C’est comme cela qu’un grillon des forêts, plutôt bon vivant d’habitude, éprouve l’irrésistible envie d’aller se jeter à l’eau dans la première flaque venue pour y noyer un mal de vivre soudain. Ou le cas de cette crevette d’eau saumâtre, fuyant d’ordinaire comme la peste le moindre oiseau prédateur qui se met subitement à tournoyer comme une folle à la surface de l’eau, semblant crier “mangez-moi, mangez-moi ! Ou encore cette coccinelle qui délaisse ses pucerons goûteux pour protéger, en faisant un rempart de son corps, le cocon d’une larve de guêpe après que cette dernière lui ai dévoré les entrailles ! De quoi faire passer Machiavel et Kafka pour des enfants de chœur... La finalité de tout ceci: la reproduction, encore et toujours, et les cycles biologiques complexes d’êtres que les méandres de la vie ont conduits à contrôler leurs hôtes jusqu’à leur sacrifice...
~~~~~~~~
Voir les publications  
Images : 14 | 1