CHARANÇONS
Images : 34 | 12
Une sonde acoustique traque les charançons
Chaque année, 60 millions de tonnes de céréales sont stockées en France, dans d’immenses silos, puis transportés par camions, péniches ou gigantesques navires. Dans le monde, ce sont 600 millions de céréales qui sont ainsi stockées, dont 200 millions font l’objet d’échanges commerciaux internationaux.
Au cœur de ces montagnes de blé, d’orge et de maïs, un véritable fléau ne demande qu’à ruiner les négociants : les charançons, dont les larves se développent à l’intérieur du grain, et qui prolifèrent dans les silos qu’ils infestent. Un enjeu économique énorme, quand on sait que le litige pour un navire de 100 000 tonnes infesté se monte à 150 000 euros, et que près de 10% des stocks de céréales à travers le monde sont touchés par les insectes ravageurs, charançons et autres…
Une entreprise française, Systelia Technologies, a trouvé la parade, à partir des travaux menés à l’INRA de Bordeaux Aquitaine. Comment ? En analysant finement les sons qu’émettent les insectes dans le grain: grignotements, déplacements, et signaux de communication. Premier système de détection intelligent dans ce domaine, le dispositif EWD est en effet capable d’associer, à chaque signal sonore capté dans le grain, la présence d’une espèce d’insecte à un stade particulier de son développement, larve, jeune ou adulte.
Une révolution technologique, qui va permettre grâce à une détection précoce de ne traiter par gazage d’insecticides que les stocks réellement atteints, diminuant ainsi de façon drastique les coûts et les impacts sur l’environnement.
~~~~~~~~
Voir les publications  
Images : 34 | 12